Une nouvelle marque automobile ne se créé pas tous les jours. C’est donc un petit événement quand l’une d’elle voit le jour, qui plus est quand la marque s’invite au très prochain salon de l’automobile de Los Angeles. Nous découvrons donc ces derniers jours le nom de Rivian. Cette start-up californienne se présente sur un marché où les rêves les plus fous sont permis. Ici, surfer sur la vague de Tesla, des SUV et produire d’ici quelques mois deux nouveaux modèles ! En effet, le nouvel arrivant a présenté lundi soir un pick-up entièrement électrique, coupant l’herbe sous le pied du constructeur régional : Tesla. Et puisque cela ne suffisait pas, cette version pick-up a été suivie par une version plus habitable que l’on imagine plus dans les centres-villes huppés.

Rivian R1T

Rivian R1T et Rivian R1S : mécanique, technique et performances

Rivian présente ainsi deux modèles déclinés d’une même plateforme. Un châssis qui voit son planché rempli de batteries et sur lequel viennent s’accrocher 4 moteurs électriques. La start-up annonce environ 750 ch transmis via les 4 moteurs. Comme il est d’usage avec les véhicules électriques, les accélérations sont phénoménales, bien que l’on cherche toujours l’intérêt sur des SUV. La petite entité californienne annonce ainsi un 0 à 100 km/h en 3 secondes. On imagine assez facilement qu’il ne faudra pas trop jouer de l’accélérateur pour atteindre les 620 km d’autonomie annoncés. Le chiffre est assez flatteur à la vue du gabarit des deux engins.

Rivian R1T

Rivian R1T et Rivian R1S : un look de concept car

La moindre chose que l’on puisse dire, c’est que le style du pick-up R1T lui confère un petit look de concept car. Les deux bandeaux lumineux, sur la face avant comme sur le coffre, le font autant ressembler à un vaisseau spatial qu’une voiture. Les deux petits bandeaux de LED accompagnant la face avant inspirent également à un objet futuriste. L’ensemble est aidé par les grandes surfaces lisses. Point de place pour les arrêtes inutiles. Bien que l’architecture électrique permette de jouer sur les volumes d’une voiture (comme l’essayent Byton et Lucid Motors sur leurs projets respectifs), le volume traditionnel du pick-up est ici respecté.

Nous retrouvons un immense capot, un espace de vie en double cabine et une immense benne arrière. Cependant, les volumes plutôt généreux ont été utilisés à de bonnes fins puisque le capot sert de coffre et un rangement fait sont apparition en amont de la roue arrière, sous la benne, et sur la largeur totale de la voiture. Concernant la variante R1S, elle s’apparente beaucoup à un gros Range Rover avec des bandeaux de LED à l’avant et à l’arrière. Elle présente donc un look somme toute classique pour ce segment.

A l’intérieur, deux choses sautent aux yeux dès le premier coup d’œil. L’intérieur présente plutôt bien sur les images de synthèses avec un choix de présentation alliant bois, aluminium et cuir clair. De grands écrans s’acquittent de l’infotainment et des informations liées à la conduite. En revanche, le volant et son logo font immanquablement penser au volant d’une Renault Talisman ou d’un Espace V…. C’est assez déroutant. Les deux mastodontes proposent 4 vraies places + une de secours en milieu de rang 2. Le SUV R1S propose également deux sièges supplémentaires sur une troisième rangée disposée sur l’essieu arrière.

Rivian R1T et R1S : des promesses pour le moment

La start-up californienne indique sur son site internet vouloir mettre en production les deux 4×4 dès 2020, à un tarif de 65 000 dollars environ. Si l’idée est alléchante, il ne faut pas oublier que beaucoup se sont cassé les dents ou ont dû se rendre à l’évidence qu’un prototype roulant et un modèle de grande série ne nécessitaient pas les mêmes compétences, ni le même budget. Ainsi, même si l’on ne peut que souhaiter la mise en production de ces deux modèles, on retiendra l’histoire et les promesses faites par d’autre entreprises du monde entier : Tesla, NIO, Faraday Future, Lucid Motors ou Byton pour ne citer qu’eux.

Les équipes de Tesla se sont donc arraché les cheveux sur la mise en production en grande série de la Model 3 malgré deux premières expériences avec les Model S et X. NIO lutte pour sortir des versions de série de ses prototypes divers. Faraday Future, Lucid Motors et Byton en sont à peu près au même point, même si les premières usines commencent à sortir de terre. Le chemin sera donc long, et 2020 parait un petit peu ambitieux pour cette nouvelle start-up. Pour ceux qui souhaiteraient participer au financement de la société, vous pouvez pré-commander votre modèle moyennant $1000. A suivre avec intérêt !

Laisser un commentaire