Moment traditionnel de tout salon Epoqu’Auto, la vente aux enchères de la Maison Osenat réserve cette année encore son lot de surprises, à prix variés. Tour d’horizon des modèles proposés.

56 automobiles mises aux enchères

Annoncées comme têtes de gondole de cette vente, les deux voitures de Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent, une Jaguar MkII de 1963 et une Mercedes 450 SEL 6,9 de 1977, ne devraient pas être les ventes les plus onéreuses de la journée. C’est en effet du côté de la Ferrari 330 GT de 1966, de la Maserati Ghibli 4,7, de la Lamborghini Jarama ou encore de la Ferrari 512 BB que devraient se situer, avec la superbe Delahaye 135 M cabriolet Dubos, les sommets des enchères.

L’on gardera un œil sur la très belle Peugeot 402 B Eclipse de 1937, au système de toit rétractable toujours surprenant, ainsi que sur la Corvette Chevrolet C1 de 1961, aux lignes correspondant à l’archétype de la ‘Vette première du nom. Il sera cependant possible de se faire plaisir avec plusieurs Simca populaires, une Oldsmobile Tornado estimée sous le 20.000 euros, et même une Mondial T annoncée entre 30 et 40.000 euros.

Deux Jaguar Type E, ainsi que deux tracteurs Lamborghini, une Morgan Aero Supersport un Range Rover et un Defender complètent les éléments phares de cette vente, qui débutera à partir de 14h30 ce dimanche.

Les voitures de la vente Osenat d’Epoqu’Auto :

Crédit photos : The Automobilists

Laisser un commentaire