Depuis James Bond, on le sait : les diamants sont éternels. Et chez DS, la DS 3 l’est… aussi. Fidèle au poste depuis son lancement en 2009, l’initiatrice de la Ligne DS, la DS 3 va résister encore quelques mois avant de définitivement laisser place à sa successeure SUV, la DS 3 Crossback. Et pour tenir, voici une nouvelle série de la citadine : la DS 3 Forever.

La DS 3 Forever : dernier tango à Paris ?

La DS 3 Forever sera-t-elle à terme culte comme les 2CV Charleston ou simplement discrète comme les Supercinq Byebye ou encore les 205 Génération ? Avant de laisser le temps passer pour le savoir, découvrons d’abord de quoi est faite cette nouvelle série limitée.

Tout d’abord, le moteur : un seul bloc essence PureTech 110 à boîte EAT6. Classique, de quoi garantir en Jantes alu diamantées 17 pouces Aphrodite un bon mix entre confort et style, à 24.900 euros. C’est quand même 2300 euros de plus qu’une DS 3 So Chic équivalent, pour avoir une trame DS sur le toit et les rétroviseurs notamment. Et les monogrammes spécifiques, cela va sans dire.

Contre 400 euros, la belle revêt une teinte Whisper (le violet DS depuis le concept Numéro 9) avec toit noir, et contre 2540 euros elle reçoit le pack cuir noir basalte. Ajoutez quelques autres douceurs (frein actif à 300 euros, sono à 200 euros, mirror screen à 200 euros et roue galette à 120 euros) et vous totalisez pour cette version d’expo les 28.660 euros.

Disponible à la commande, cette DS 3 Forever s’ajoute à la liste déjà longue des séries limitées qui font le charme de la DS 3. Puissent la 3 Crossback connaître une animation similaire tout au long de sa carrière.

La DS 3 Forever au Mondial de l’Auto en images :

Laisser un commentaire