Pour “fêter” le retrait des motorisations diesel de son compartiment moteur, le Macan s’offre les traditionnelles retouches de mi-carrière. Pas de quoi le transfigurer, mais les nouveaux gimmicks de la marque sont tout de même présents.

Le principale d’entre eux, c’est le bandeau rouge qui lie les feux arrière entre eux. Un effet de style vu récemment sur les Panamera et Cayenne. Les boucliers sont également inédits, mais le regard du Macan demeure identique. On note tout de même l’apparition des projecteurs full led sur l’ensemble de la gamme.

A bord, on remarque également un tableau de bord légèrement revu et intégrant, c’est à la mode, un écran tactile toujours plus grand.

Dans un premier temps, seul le 2.0 Turbo est inscrit au catalogue. Normes WLTP obligent, il voit sa puissance baisser de 252 à 245 ch. Comptez un minimum de 60 860 € pour parader à son volant.

Dès le début de l’année prochaine, l’offre s’étoffera des versions S, qui passera de 340 à 354 ch, et Turbo, qui affichera 440 ch contre 400 ch jusqu’alors.

Premières livraisons prévues en novembre.

A lire également : Porsche, sortie discrète du diesel

Laisser un commentaire