La Mercedes A35 AMG débarque en France, un an seulement après la présentation de la compacte dans ses versions plus classiques. Cette nouvelle auto devient l’entrée de gamme du département AMG, en attendant une version plus musclée et hybride.

Mercedes A35 AMG

Mercedes A35 AMG : “seulement” 300 ch

La Mercedes A35 AMG ne révolutionne pas le genre. Largement reconnaissable à ses ailes larges, ses grosses jantes (superbes par ailleurs) et ses appendices aérodynamiques, elle ne passe pas inaperçue ! Exposée au Mondial de Paris dans un coloris bleu ciel métallisé du plus bel effet, elle retrouve la classe et la discrétion qui manquaient au modèle jaune des photos de présentation. Enfin, ce n’est pas non plus très très discret,

La Mercedes A35 AMG permet au département sportif de Mercedes de modifier son entrée de gamme. En effet, la précédente Classe A AMG a été remplacée, non pas par un, mais deux modèles. Cela permet, comme sur la SL 63 et 65, puis la C43 et C63, de proposer deux offres mécaniques, pour cibler deux clientèles différentes. Disons que l’on vise les sportifs, et les sportifs ++.

Mercedes A35 AMG

La A35 AMG est ainsi la version sage de la future A45 AMG. Au programme, 306 ch et 400 Nm issus du quatre cylindres 2,0 litres turbo. L’ensemble est accouplé à une boite de vitesses à double embrayage 7G Speedshift DCT. L’ensemble passe au sol via une transmission à 4 roues motrices. Les performances annoncées par Mercedes sont de premier ordre avec un 0 à 100 km/h en 4,7 secondes et 250 km/h en vitesse de pointe.

La nouvelle Mercedes A35 AMG semble ainsi fort prête à rentrer dans la cour des compactes de 300 ch (Leon Cupra, Golf R, S3 ou autres Honda Civic). La future version hybride A45 AMG pourrait dépasser les 400 ch et offrir des performances jusqu’alors interdites aux simples compactes. A suivre donc !

La Mercedes A35 AMG en image :

Laisser un commentaire