Après l’Arona et l’Ateca, voici le troisième SUV promis par Seat pour se doter d’une gamme complète : le Tarraco. Derrière son style rappelant furieusement celui d’un Volkswagen Tiguan Allspace, ce nouvel ibère se veut une alternative sur le marché des SUV 7-places.

Seat Tarraco : meilleur ennemi des 5008 et Kodiaq

Face à lui, le Seat Tarraco trouvera nombre de forces en présence et notamment dans le Groupe Volkswagen. Il faut dire que, bâti sur la plateforme désormais célèbre MQB commune à l’ensemble des productions à moteur transversal, le Tarraco est un frère de sang. Pire, il partage la chaîne de production avec le… Tiguan. Logique donc que certains traits (pieds de pare-brise, forme des portières…) rappellent le cousin Wolfsburgeois. Reste qu’outre le VW et le Skoda Kodiaq, le nouveau Tarraco voudra se payer le Peugeot 5008, l’une des stars du segment, ainsi que le Honda CR-V, l’un des SUV les plus vendus au monde.

Pour y parvenir, Seat a mis quelques arguments dans son panier. Le style d’abord, le Tarraco inaugurant la nouvelle calandre de la marque, davantage plissée, avec des optiques 100% Leds dès le premier niveau à l’avant comme à l’arrière. La praticité à bord ensuite : avec 4,73 m, il est plus long que ses rivaux et donc plus logeable a priori. Avec 760 l de coffre promis (en 5-places), il est à la hauteur, mais en configuration 2-places, avec 1920 dm3, il rend près de 100 litres au Kodiaq en soute. S’ajoute à cela l’absence de sièges indépendants ! Comme un Scénic, le Tarraco mise sur une banquette 2/3-1/3 coulissante. A voir si les familles apprécieront…

Il faut dire que Seat saura les choyer autrement au rang 1 : l’habitacle est facile à prendre en main, avec un grand écran TFT de 10″ pour les compteurs, et un écran tactile de 8″ en console avec contrôle gestuel. L’ensemble évoque les lignes de bord de la Léon et de l’Ateca, mais les aérateurs sont positionnés sous l’écran, comme dans un 5008 de Peugeot, l’i-Cockpit en moins.

Côté motorisations, du grand classique mais de la puissance néanmoins, avec deux niveaux, en essence comme en Diesel, à 150 et 190 ch. Le Tarraco est proposé en 4×2 et 4×4, et une déclinaison FR -voire sous la désormais indépendante Cupra ?- pourrait suivre. Reste à savoir si Seat osera proposé son Tarraco à un tarif plus accessible que ses rivaux, alors que la marque tente d’opérer un repositionnement plus haut-de-gamme…

Le Seat Tarraco en images au Mondial de l’Auto

Laisser un commentaire