Ne l’appelez plus GS. Non, nous ne parlons pas de Citroën mais de Lexus. En effet, la marque japonaise présente pour la première fois en France la berline ES. Sous ses airs de grand coupé, elle vient rivaliser avec les ténors de la catégorie tout autour de la planète : les Audi A6, BMW Série 5 et Mercedes Classe E.

Lexus ES

Lexus ES 300H : un design novateur

Contrairement à la triplette germanico germanique aux lignes très conservatrices, la Lexus ES se parre d’un design racé et travaillé. A l’avant, on retrouve l’immense calandre en X typique des Lexus. Les phares retrouvent les trois cils lumineux et deux prises d’airs sculpturales viennent habiller les côtés de la calandre. Le profil retrouve les lignes qui naissent et se perdent dans les panneaux de carrosserie.

Mais ce que le profil permet le mieux, c’est de remarquer l’esprit de grand coupé voulu via la ligne de toit qui s’abaisse dès les places avant franchies. C’est d’ailleurs la grande différence avec l’offre allemande, qui a différencié les berlines des grands coupés avec deux modèles distincts. (A6 – A7, Classe E – CLS et Série 5 –Série 6). L’habitabilité ne semble pas pour autant réduite pour les places arrière.

Lexus ESA l’intérieur, nous retrouvons, à l’avant, l’esprit de la LS. Deux grands écrans accompagnent le conducteur, un derrière le volant et un sur la console centrale. Cependant, ce dernier n’est toujours pas tactile. Les commodos se situant de part et d’autres de la casquette de compteurs, venant de la LS, sont également présents. A l’arrière, l’habitabilité est bonne pour deux personnes. Il est à noter que l’angle des dossiers est réglable.

Niveau motorisation, la Lexus ES ne sera disponible qu’en version 300H en France. Cette version comprend un moteur 4 cylindres de 2,5 L accouplé à un moteur électrique pour une puissance cumulée de 218 ch. Il est à noter qu’une finition F-Sport sera disponible, pour rendre la voiture plus agressive visuellement (et venir concurrencer les Pack AMG, S-Line et autre M-line).

La Lexus ES en images :

Laisser un commentaire