Cinq petites années seulement après la sortie de la troisième version de son grand SUV, BMW présente à Paris le quatrième opus de X5. Pour l’occasion le style évolue légèrement et le mastodonte fait le plein de technologies ! Venez avec nous le découvrir dans les allées du Mondial de l’automobile de Paris

BMW X5

BMW X5 : tour du propriétaire

D’un rapide coup d’œil, le BMW X5 n’a que peu évolué. Ce serait cependant dommage de ne pas s’attarder sur cette voiture tant les modifications sont, tout de même, bien présentes. Sur la face avant, les naseaux en forme de haricots prennent une taille déraisonnable alors que le dessin des phares se fait plus perçant. Trois grilles de calandres viennent compléter la face avant très musclée. La largeur de ce nouveau BMW X5 a d’ailleurs gagné 7 cm par rapport à la génération précédente. Le capot doublement nervuré, long et large, en impose également.

Le profil n’évolue lui pas tant que ça et rappelle aisément les trois premières générations. Il faut dire que le quatrième volet du X5 n’a gagné que 3 petits centimètres. L’arrière change lui de façon presque radicale. Les gros feux arrière s’étirent pour retrouver le style des nouvelles autos de la gamme. Le pare chocs se montre plus marqué et englobe les énormes sorties d’échappement.

BMW X5 : à l’intérieur

Le design n’évolue guère une fois à l’intérieur du nouveau X5. Les amateurs de la marque à l’hélice ne seront pas dépaysés. Une première dalle numérique de 12.3 pouces remplace les anciens compteurs alors qu’une deuxième viendra la seconder, au centre, pour les informations plus générales. On retrouve la molette I-drive sur le bas de la console centrale pour naviguer dans ce deuxième écran. A l’arrière, la place reste sensiblement la même malgré l’empattement allongé (+ 4,2 cm). Le coffre lui est même en légère baisse de volume avec 645 litres contre 650 précédemment.

Enfin, le nouveau BMW X5 embarque un florilège de technologies modernes. Conduite semi-autonome, stationnement automatique et marche arrière autonome (pour reculer exactement là où vous êtes passés dans l’autre sens) pour la conduite alors que l’intérieur jouira de tout le confort de limousine. Pour les tarifs, le SUV gonfle les épaules et s’offre en 72 400 et 100 000 euros, hors option. En résumé, le BMW X5 joue à Monsieur Plus, et promet un X7 encore plus gros, encore plus luxueux, encore plus cher, encore plus plus en quelques sortes

BMW X5 en images

Laisser un commentaire