De concept en concept, Audi s’est enfin décidé à montrer son premier modèle électrique dans sa livrée définitive. Dévoilé le 17 septembre à San Francisco, l’Audi e-Tron pose pour la première fois ses roues en Europe à Paris.

Long de 4m90, l’Audi e-Tron toise ses deux principaux (Jaguar I-Pace et Mercedes EQC) sans dépasser le Tesla Model X. Il a surtout une allure de break surélevé, et un design finalement proche de celui des Audi thermiques. Seuls certains détails, comme la signature lumineuse spécifique ou la calandre semi-pleine à l’avant, viennent rappeler qu’il s’agit d’un modèle électrique.

A l’intérieur, même constat. On notera cependant une nouveauté de taille : l’apparition, c’est une première, de deux caméras à la place des rétroviseurs extérieurs. La vision est ainsi retranscrite sur deux écrans, de part et d’autre de la planche de bord, et limite les angles morts. Audi semble avoir obtenu l’autorisation, d’un point de vue juridique, de commercialiser une telle option (a priori, vendue aux alentours de 1200 euros).

C’est bien-sûr, au-delà de ses rétroviseurs-caméras, pour sa fiche technique que l’Audi e-Tron vaut le détour. Il est équipé d’une (grosse) batterie de 95 kWh, qui pèse 700 kg. En chevaux, elle développe une puissance d’environ 360 ch (408 ch en mode “boost”) et un couple confortable de 660 Nm. L’autonomie serait d’environ 400 km en cycle WLTP selon Audi (plus proche de la réalité que l’ancien cycle NEDC).

Concernant la recharge, il est à noter qu’Audi, avec Ford, Daimler, BMW et Porsche, amorce la mise en place d’un réseau de bornes baptisé IONITY. Si l’objectif est d’avoir aux alentours de 400 bornes d’ici la fin 2020 en Europe (avec, au maximum, 120 km entre chaque borne), 200 bornes devraient déjà être en place à la fin de l’année. Pour rappel, le réseau européen compte aujourd’hui 65000 bornes de recharge, et environ 80% d’entre elles seraient accessibles aux propriétaires d’e-Tron via la carte e-Tron charging, selon Audi. Par ailleurs, pour faire le plein de kilowatts, l’e-Tron pourra être branché sur des bornes rapides allant jusqu’à 150 kW. La batterie serait ainsi rechargée à 80% en 30 minutes. Attention toutefois : peu de bornes rapides existent encore, et à l’image des téléphones, les recharges partielles risquent, à terme, d’endommager la batterie. Commercialisation prévue début 2019 !

L’Audi e-Tron en images :

 

Laisser un commentaire